Christophe Andreani Chanson - Sommaire

Les filles des jours de pluie

Les filles des jours de pluie
Sortent quand il fait gris
Dès que le ciel noircit
Et vide son arrosoir
Elles adorent les ondées
Voir le ciel se vider
Sur le sol inondé
Qui brille comme un miroir

Elles aiment la pluie d'été
Sa mélodie chantée
Comme un piano-forte
Qui jouerait du Mozart
Alors quand elles trottinent
Leurs petits pas dessinent
Des notes à l’eau-de-chine
Sur le pavé-buvard

Elles ont pour s’tenir compagnie
Un parapluie
Et pour remplacer leur séchoir
Un p’tit mouchoir

Les filles d’intempéries
Aiment quand le vent charrie
Des nuages en série
Qui nettoient les trottoirs
Leurs impers de couleur
Sous leurs pas cavaleurs
En font de jolies fleurs
Qui s’agitent au hasard

Elles sautillent dans les flaques
Traficotant leur sac
Quand la pluie contre-attaque
Pour s’en faire un rempart
Et prennent comme vitamines
Ces colliers de vitrines
Que leurs yeux gris-marine
Sont enchantés de boire

Et puis dans les boutiques elles plient
Leur parapluie
Et prennent pour sécher leurs nageoires
Un p’tit mouchoir

Ces filles de giboulées
En habits bariolées
Ont la nage ondulée
De leurs jolis foulards
Quand leur ballet nautique
Les mène à ma boutique
Leur manteau de plastique
Échoue sur le comptoir

Je les vois essuyer
D’un tissu vanillé
Leur petit nez mouillé
Tandis qu’elles vont s’asseoir
Je leur apporte un thé
Demain revient l’été
Faudra pas s’inquiéter
S’il s'arrête de pleuvoir

Puisqu'elles seront toujours jolies
Même sans parapluie
Pourvu qu’elles s’habillent tous les soirs
D’un p’tit mouchoir

Christophe Andreani Chanson - A propos Christophe Andreani Chanson - Contacter l'auteur