Christophe Andreani Chanson - Sommaire

C'est elle

Trois p'tits tonneaux et la tête à l'envers
La voiture s'enroule dans ses éclats de verre
Ca fait des étincelles sur le bitume
Les phares ont éclaté, il reste la lune

Le mois d'avril a tordu la portière
La pluie sur la route et les cartes routières
La jeune femme était belle derrière la vitre
La vitre s'est fait la belle, et la belle un Grand-Huit

Celui qui l’attendait ne la reverra pas
Pourtant s'il l'aime vraiment, alors elle reviendra
Mais est-ce qu'il devin'ra

Que le vent qui déploie les fenêtres
Que la pluie qui picore sur sa tête
Toutes ces choses naturelles
C'est elle
Cet oiseau qui passe dans le jardin
Tous les jours pile à quatre heures moins vingt
Si c'est une hirondelle
C'est elle

Trois p’tits pompiers avec un ouvre-boîte
Pour défaire les noeuds qu’elle a fait à ses nattes
A part du sang qui roule, plus rien ne bouge
La belle est décoiffée, ses cheveux blonds sont rouges

Celui qui l’attendait ne la reverra pas
Mais comme il l'aime vraiment, alors il comprendra
Il devin'ra

Que la joie qui s’accroche à son coeur
Ce sourire qu'il a quand d'autres pleurent
Comme c'est pas naturel
C'est elle
Ce baiser qu'il ressent tous les jours
Sous ces pas, ce tapis de velours
Presque surnaturel
C'est elle

Cette idée qui lui trotte dans la tête
Qui lui dit que la vie n’est en fait
Qu’une fragile étincelle
C’est elle
Cet attrait qu'il a pour le bonheur
Cet amour tout récent pour les fleurs
Surtout les immortelles
C'est elle

Christophe Andreani Chanson - A propos Christophe Andreani Chanson - Contacter l'auteur